A propos du végétarisme

Sur le réseau social www.framasphere.org* , un fil de discussion sur le végétarisme m’a inspiré.

Voici la retranscription de mon commentaire:

Bonjour, je me permet de m’immiscer dans votre conversation et de vous proposer mon idée au niveau qualités nutritionnelles sur la question du végétarisme.
Les végétariens de la catégorie qui remplace la viande par des légumineuses et des céréales font une erreur nutritive de premier ordre (ce qui a été mon cas, un certain temps, d’où le développement ci-dessous, issus de mes recherches approfondies pour améliorer ma santé).
Parce que la théorie de la protéine animale remplacée par de la protéine végétale est aberrante: la consommation de viande apporte une proportion de protéines soufrées, qui, en excès est compliquée à gérer pour l’organisme. Alors, il a été répertorié ( pour la grande joie du fétichisme marchand destiné aux consommateurs végétariens) des végétaux pour leur haute teneur en protéines (pois, soja etc…). Mais il a été oublié de dire que le soja apporte des phytohormones pas très sympathiques vue la quantité que certains consomme. Il a été aussi oublié une observation très peu répandue dans le milieu des experts en nutrition: les sucres complexes (ou féculents, ou amidons) sont-ils bien assimilés? ceux-ci ne sont correctement dégradés qu’après une mastication et insalivation importante (+ de 20 mastications, et je suis tolérant!). L’estomac, milieu acide, ne contribue pas à continuer la dégradation. Donc, chaque bouchée a-t-elle bien fait au minimum 20 fois le tour du palais des saveurs? rarement (et pas que chez les végétariens).
Que deviennent ces sucres complexes peu mastiqués? souvenirs de maternelles: amidon+liquides = colle. L’estomac est encollé en premier, le pylore (la porte de sortie) est encrassée, dans les intestins ce qui reste devient de la nourriture à levures, champignons, polypes, parasites (développement d’un biofilm proche parfois du béton). Des fermentations anaérobies se produisent dans l’estomac et dans les intestins = production d’alcool puis de vinaigre avec toutes les conséquences inhérentes à ces produits: pourquoi croyez-vous qu’il est si difficile d’arrêter le pain?
J’ai d’autres faits et arguments à avancer, mais le post serait trop long.
En tout cas, depuis que j’ai compris le phénomène sous cet angle (malnutrition par surconsommation de céréales et légumineuses), j’observe les végétariens céréaliers et légumineux et je constate qu’ils sont rares à être en pleine santé passé 50 ans et souvent, je comprends leur agressivité (si si certains sont agressifs et intolérants!).
J’ai un arguments pour les mangeurs de viande: “je mange de la viande pour les hormones qui me sont nécessaires! parce que je suis fatigué”.

Au plaisir de continuer le partage. Ceci est un avis actuel, partiel et il peut encore changer grâce aux échanges d’idées.

Pascal. Étiquette: presque jamais de viande, et pratiquement plus de céréales ni légumineuses mais en majorité des fruits: sucrés et gras(avocats, oléagineux), des légumes crus , des jus de légumes encore, de l’eau de mer, des œufs, du miel, du beurre clarifié (provenant de vaches respectées, sinon le beurre est pas bon), liste non-exhaustive…

*www.framashère.org : Réseau social comme facebook avec un esprit plus libre.

Si vous voulez me poser des questions pour compléter ce point de vue, c’est possible de plein de manières et les commentaires constructifs sont les bienvenus ci-dessous.

Merci

Pascal Rorato

Ajout du 9 mai 2016: référence

Ce contenu a été publié dans Alimentation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à A propos du végétarisme

  1. Alexis dit :

    Merci Pascal pour ce bon commentaire sur le vege, pour ma part j’ai fait la même erreur en adoptant pendant des decennies le vegetarianisme des années 60 qui comme vous le dites , c’est refleté vers 50 ans en un desastre sur ma santé (j’en ai maintenant 64) j’ai rectifié comme vous a 60 ans grâce aux videos de Thierry (regenère .org) et me suis remis a peu près d’aplomb :)….
    Un bonjour du Mexique ,
    Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *