Le passage de l’adolescence de votre chien

Vous avez envie d’améliorer une situation que vous maîtrisiez ou pensiez maîtriser au départ et qui s’est dégradée ensuite.
Le passage de l’adolescence est compliquée? logique… Elle est la suite de petits éléments insignifiants au départ qui deviennent gênants par la suite.

En effet, les premiers apprentissages ne sont pas trop compliqués pour certains d’entre vous. Très vite le chien s’est assis, il a donné la patte, il s’est peut-être couché, il venait vers vous quand vous disiez son prénom et puis…


…parce que votre chien a des besoins d’autonomie et qu’il prend confiance dans son environnement, alors…

il ne fait plus ce que vous voulez! 😆

il fait la sourde oreille parce qu’il a mieux à faire à sentir les odeurs du coin, en allant voir les autres chiens, à sauter sur les promeneurs.

Et les vélos? il les pourchasse, comme les voitures…

Votre chien a grandi, il tire tellement en laisse que votre bras qui tient la laisse a doublé de volume à force de tractions.

Comment faire sans passer par la colère, l’énervement ou la déception?

m’appeler pour aider à remettre de l’ordre dans le processus d’apprentissage.


certains chiens, pour diverses raisons que l’on va détecter ensemble, n’arrivent pas à prendre confiance et ils ont des peurs difficiles à surmonter pour vous.

Si nécessaire, je vous apprendrai des techniques de reconditionnent éprouvées par mes années d’expérience et dont je n’ai plus de doutes concernant leur efficacité. Logiquement votre chien va changer si vous mettez en place les différents éléments que je vous transmet et par les exercices que je vous fais travailler au fur et à mesure des séances.

 

Publié dans Animaux, Articles principaux, Chiens, éducation canine et comportement | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Éducation canine et comportement dès le plus jeune âge

Bien plus que de l’éducation canine!

vous avez besoin d’aide dans la relation que vous avez avec votre (vos) animal (animaux) de compagnie? je me propose de vous accompagner quelque soit l’âge de vos animaux.
Dès le plus jeune âge pour votre chien, dès que vous vivez avec votre chiot.
Tout le monde n’a pas les bases nécessaires pour faire bien du premier coup. Même si l’on peut bien rattraper beaucoup d’erreurs, pourquoi attendre quand on sent le besoin d’apprendre?

La vie avec un animal, cela s’apprend!

seul… ou accompagné par un professionnel qui vous permettra d’anticiper une majorité d’erreurs commises par les novices, cela fait partie de « l’apprenti-sage ». Nous verrons ensemble comment respecter les véritables besoins de votre compagnon dans un esprit de collaboration afin d’éviter les rapports de force qui conduisent à la rébellion ou la soumission.

Trouver un espace entre ces deux situations (la rébellion ou la soumission) et vous faire comprendre comment y arriver fait partie de mes ambitions.

Connaissez-vous les besoins fondamentaux de votre animal?

Savez-vous comment les respecter au mieux?

Si vous n’avez pas 2 oui à ces questions, contactez-moi!

06 50 34 06 77

La séance de bilan, individuelle, permet d’aborder vos questions les plus urgentes et de vous parler de ma conception d’un respect adapté à nos modes de vie moderne.

Les séances individuelles, après la séance de bilan, vous permettront de mettre en œuvre le côté pratique de la promenade en laisse,  de la détente du chien sans laisse dans lieux appropriés et des apprentissages de bases (jouer, patience, confiance, respect des autres, assis, couché, retour au pied etc…).

La qualité des résultats pour l’éducation de votre chiot dépend de votre chiot et de son passé, mais surtout de votre implication et de vos changements de comportement.

J’éduque plus le maître que le chien! si vous en avez conscience, la moitié du travail est déjà fait!

Merci de votre attention et à bientôt.

Pascal Rorato.

Publié dans Animaux, Articles principaux, Chiens, éducation canine et comportement | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Dessin actif à imprimer et diffuser

Dessin actif d’harmonisation et d’équilibrage

En complément des cailloux, voici un dessin a utiliser sur tous les appareils sources de perturbations électro-magnétiques (mais pas linky!, j’ai élaboré un dessin pour cela, il faut me le demander directement en passant par la page contact)

Vous avez sûrement remarqué quelques dessins sur ce site. Je les ai créés dans des moments d’inspiration. Ils sont le résultat de toutes les informations et enseignements tirés de mes lectures, discussions, partages, expériences et du hasard…

Un dessin actif s’utilise pour différents usages, les couleurs ont des vertus thérapeutiques que la géométrie du dessin va amplifier.

Après avoir demandé à une amie clair-voyante une canalisation pour comprendre l’utilité de ce dessin, voici ce qui ai ressorti :

Hexagramme* de connexion à Sirius.

cropped-cercles-et-triangles-v4.png

Sirius: planète de la constellation du grand chien!

Actions:

  • Introspection
  • Reproduction
  • Agit sur les troubles alimentaires
  • Ré-équilibrage/ Harmonisation des animaux
  • Autres caractéristiques données par ailleurs : si taille 4cm*4cm (taille planche 20 symboles)  peut être utilisé sur des téléphones portables (sera efficace jusqu’à la 6G).
  • 25m de rayon d’action.

Usages :

  • A placer sur vos boxs/modems, téléphones portables, ordinateurs, téléphones DECT (sans fil), vers le compteur électrique, tablettes et consoles de jeux (comme me l’on signaler mes testeurs, vous devriez ressentir une différence avec et sans le dessin).
  • A poser dans la maison pour vous-même et les animaux présents.
  • le dessin perdra ses qualités quand il perdra ses couleurs. Ainsi, il est préférable de le placer à l’abri de la lumière. Même dissimulé, il agit.
  • Usage complémentaire aux cailloux de la joie, les cailloux élèvent le niveau vibratoire et énergétique, et le dessin harmonise et ré-équilibre.

Voici la planche que vous pouvez imprimer:

Connexion Sirius planche 20 symboles.

Mes propres utilisations et expériences.

J’imprime, découpe puis je plastifie les dessins.

Je les fournis à mes clients en complément des cailloux (voir page et article).

Je les place sur mes appareils qui génèrent des perturbations ( box, téléphone sans fil, pc, téléphone portable…)

J’en ai placé aussi dans des box à chevaux avec un changement visible sur le comportement des animaux et je conseille d’en placer dans tout lieu où vivent des animaux. je vous rappelle que ce  symbole à un rayon d’action de 25 m.

 

Je remercie d’avance ceux qui feront leurs expériences et me remonteront leurs constatations afin que je puisse vous les repartager ensuite.

Je vous souhaite de belles expériences.

Pascal Rorato

*Création graphique Pascal Rorato.

Publié dans Animaux, Articles principaux, Géobiologie, Magnétisme et soins énergétiques | 2 commentaires

A propos du végétarisme

Sur le réseau social www.framasphere.org* , un fil de discussion sur le végétarisme m’a inspiré.

Voici la retranscription de mon commentaire:

Bonjour, je me permet de m’immiscer dans votre conversation et de vous proposer mon idée au niveau qualités nutritionnelles sur la question du végétarisme.
Les végétariens de la catégorie qui remplace la viande par des légumineuses et des céréales font une erreur nutritive de premier ordre (ce qui a été mon cas, un certain temps, d’où le développement ci-dessous, issus de mes recherches approfondies pour améliorer ma santé).
Parce que la théorie de la protéine animale remplacée par de la protéine végétale est aberrante: la consommation de viande apporte une proportion de protéines soufrées, qui, en excès est compliquée à gérer pour l’organisme. Alors, il a été répertorié ( pour la grande joie du fétichisme marchand destiné aux consommateurs végétariens) des végétaux pour leur haute teneur en protéines (pois, soja etc…). Mais il a été oublié de dire que le soja apporte des phytohormones pas très sympathiques vue la quantité que certains consomme. Il a été aussi oublié une observation très peu répandue dans le milieu des experts en nutrition: les sucres complexes (ou féculents, ou amidons) sont-ils bien assimilés? ceux-ci ne sont correctement dégradés qu’après une mastication et insalivation importante (+ de 20 mastications, et je suis tolérant!). L’estomac, milieu acide, ne contribue pas à continuer la dégradation. Donc, chaque bouchée a-t-elle bien fait au minimum 20 fois le tour du palais des saveurs? rarement (et pas que chez les végétariens).
Que deviennent ces sucres complexes peu mastiqués? souvenirs de maternelles: amidon+liquides = colle. L’estomac est encollé en premier, le pylore (la porte de sortie) est encrassée, dans les intestins ce qui reste devient de la nourriture à levures, champignons, polypes, parasites (développement d’un biofilm proche parfois du béton). Des fermentations anaérobies se produisent dans l’estomac et dans les intestins = production d’alcool puis de vinaigre avec toutes les conséquences inhérentes à ces produits: pourquoi croyez-vous qu’il est si difficile d’arrêter le pain?
J’ai d’autres faits et arguments à avancer, mais le post serait trop long.
En tout cas, depuis que j’ai compris le phénomène sous cet angle (malnutrition par surconsommation de céréales et légumineuses), j’observe les végétariens céréaliers et légumineux et je constate qu’ils sont rares à être en pleine santé passé 50 ans et souvent, je comprends leur agressivité (si si certains sont agressifs et intolérants!).
J’ai un arguments pour les mangeurs de viande: “je mange de la viande pour les hormones qui me sont nécessaires! parce que je suis fatigué”.

Au plaisir de continuer le partage. Ceci est un avis actuel, partiel et il peut encore changer grâce aux échanges d’idées.

Pascal. Étiquette: presque jamais de viande, et pratiquement plus de céréales ni légumineuses mais en majorité des fruits: sucrés et gras(avocats, oléagineux), des légumes crus , des jus de légumes encore, de l’eau de mer, des œufs, du miel, du beurre clarifié (provenant de vaches respectées, sinon le beurre est pas bon), liste non-exhaustive…

*www.framashère.org : Réseau social comme facebook avec un esprit plus libre.

Si vous voulez me poser des questions pour compléter ce point de vue, c’est possible de plein de manières et les commentaires constructifs sont les bienvenus ci-dessous.

Merci

Pascal Rorato

Ajout du 9 mai 2016: référence

Publié dans Alimentation | Un commentaire

La patience dans l’éducation canine

C’est souvent la vertu la plus oubliée et la moins travaillée. Elle est pourtant indispensable et donne de très bons résultats avec certains chiens très actifs.

Une maître patient augmentera le potentiel à apaiser un chien.

Définition de la patience: savoir attendre le bon moment pour mettre en place une action. Savoir stopper un contact (jeu, regard, mouvement).

Dans notre fonctionnement moderne basé une sorte d’accélération du temps, nous avons oublié que chaque chose venait à temps. Vouloir accélérer son arrivée, nous place automatiquement dans une situation d’échec.

J’ai déjà parlé de patience dans l’article sur la propreté , voici d’autres exemples:

  • « ordre assis », j’apprends ce nouveau mot et je le répète au minimum 3 fois, alors qu’il n’a toujours pas compris le lien entre « poser ses fesses par terre » et le mot « assis ».
    • astuce: ne pas dire au chien le mot d’ordre avant qu’il ne l’ai effectué seul. Penser à utiliser le mot habituel de félicitation très vite et à récompenser ensuite très vite aussi. Dans cet exemple, la patience consiste à trouver le bon moment pour faire entrer le mot d’ordre dans l’exercice.
  • Pensant que l’éducation par le jeux est formidable, je ne pense pas à attendre que le chien soit calme pour continuer un jeu qui l’a excité.
  • Pensez à récompenser votre chien dans les situations où il est calme:
    • on peut, par exemple, donner à manger à son chien pendant le repas, si et seulement si, le chien est couché tranquillement dans le lieu qui vous convient.  On se lève de table et on lui donne, là où il est, une petite récompense. Le chien comprendra: « je n’ai même pas besoin de bouger pour avoir à manger ». On espacera ensuite la durée entre les moments de récompenses pour ne pas passer sa vie à se lever de table! Surtout s’abstenir de toute récompense, si le chien réclame.
  • Occupez-vous de votre chien avant qu’il ne vous sollicite: c’est vous qui proposez, pas lui. En cas d’oubli, attendre le retour au calme pour reprendre contact avec lui.
  • Dès que le chien s’excite, on arrête le mouvement:
    • si votre chien a tendance à s’agiter dès que vous prenez la laisse, stopper toute action. Attention, il faut aussi stopper l’action de « parler » = se taire! (c’est pas facile, n’est-ce pas?)
  • Le chiot n’a pas les mêmes capacités suivant son âge. La période d’adolescence est une période normale d’oubli et considérer que votre chien « le fait exprès pour prendre le pouvoir sur vous » qui découle de la théorie incomplète du « chien dominant par essence ». En tenir compte, favorise beaucoup l’apaisement des relations avec votre chien.

La patience est une vertu de la fermeté et ne doit pas être confondue avec le laxisme et la mièvrerie.

J’espère que ces quelques conseils vous apporteront quelque idées, et bien conscient que je ne peux mettre en mots toutes les situations et les solutions dans un texte limité, si vous voulez aller plus loin, appelez-moi pour prendre rendez-vous et apprendre dans la patience!

Merci.

Pascal Rorato

Publié dans Animaux, Chiens, éducation canine et comportement | Laisser un commentaire

La propreté du chiot

Lorsque l’on acquiert un chiot, une des premières préoccupations est celle de la propreté.

Un chiot devient naturellement propre à condition d’avoir les bons réflexes.

Qu’est-ce qui accélère l’apprentissage à la propreté?

  ➡ Le temps passé avec le chiot pour qu’il fasse là où vous le souhaitez:

en effet, plus vous êtes avec lui au début à voir les signes avant-coureur pour son « besoin », plus il prendra l’habitude de ne pas faire dans ses lieux de jeux, de repas ou de couchage, et il identifiera très vite (par l’odeur) ses lieux d’aisance.

Il est plus simple d’arriver à un bon résultat par beau temps qu’en période de froid et de pluie. Il faut comprendre qu’il pas toujours évident pour le chiot

Le moment du pipi n’est pas un moment de jeu, il est préférable de laisser le chien s’ennuyer pour qu’il pense à faire ses besoins.

 ➡ La patience du maître:

On ne gronde JAMAIS qui vient de faire pipi devant vous !

Même quand vous le prenez sur le fait: il peut croire que vous ne voulez pas qu’il fasse pipi devant vous. Très vite, il attendra que vous ne le surveillez plus pour faire en dehors de votre vue. C’est le cas typique du « pipi derrière le canapé » après la promenade. Attention le non-respect de ce principe amène beaucoup de dérives et d’incompréhensions et tous mes client qui sont venus me voir en se plaignant de problème de propreté sur long terme avaient fait cette erreur.

Si le maître est absent sur de longue durée, il ne faut pas s’étonner que cet apprentissage soit plus long. La compréhension que les conditions ne sont pas idéales et donc l’activation du mode « patience » est bénéfique.

Je le précise (on ne sait jamais): on ne gronde jamais un chiot qui a fait ses besoins en votre absence. Le chiot n’a pas les capacités à comprendre le lien en entre sa mixtion dans le passé et la réprimande au retour du maître.

➡ La confiance du chiot dans son environnement.

S’il se sent bien et n’est pas stressé par quoi que ce soit, ce sera plus simple.

➡ La gestion de la boisson.

pour diverses raisons certains chiots ont tendance à boire beaucoup plus que leurs besoins réels:

  • Ennui, donc le jeux avec l’eau c’est super marrant!
  • Alimentation inadaptée qui peut amener à des dysfonctionnements physiologiques et le besoin de boire plus que de logique.
  • Conditionnement compétitif acquis en période chaude: boire avant ses frères et sœurs de portée était important, même s’ils avaient de l’eau à volonté.

➡ votre chien ne fait jamais ses besoins contre vous ou pour vous punir de quoi que ce soit. Pour le comprendre et trouver des solutions, il vaut mieux prendre rendez-vous pour une séance de bilan comportemental.

Astuces et remarques diverses:

➡ Vous voulez qu’il ait son coin au fond du jardin: allez dans cette zone avec lui au début et si ça ne marche pas de suite alors, tous les jours reculez quelques anciens excréments, en vous rapprochant du lieu défini.

➡ Si vous voulez qu’il ne fasse que dans de l’herbe, accompagnez-le lors de tous ses besoins dans un endroit toujours herbeux, le conditionnement se mettra en place plus facilement.

➡  Enlever, avec empressement, devant le chien ses excréments, risque de l’inciter à vouloir manger avant vous ce met qui sent fort bon que vous lui piquez devant le nez, vous allez activer son instinct de compétition pour ce sujet et sur le long terme il va être plus rapide que vous. N’entrez pas dans ce jeu!

➡  Sauf cas exceptionnel, laisser tomber la technique du journal que l’on rapproche de la porte.

➡ pour les chiens après l’âge de 6 mois, certains pipis sont des marquages, dû à des frustrations. En général, ils se font sur des « coins » et il convient de comprendre ce comportement qui peut avoir de multiples origines.

Voilà, si vous avez une question à ce sujet, il y a la possibilité de laisser un commentaire ci-dessous.

Merci et belle vie avec votre chiot.

Pascal Rorato

Publié dans Animaux, Chiens, éducation canine et comportement | Laisser un commentaire

Comment j’ai perdu 2,5kg en 20 minutes!

Le poids du corps est un sujet de discussion particulier parce qu’il y a ceux qui veulent en perdre, ceux qui veulent en prendre, ceux qui font semblant de penser que ça leur importe peu. C’est une caractéristique importante de l’image que l’on reflète.

La notion de poids est tellement présente dans les médias actuels que pour plusieurs générations, elle en devient une obsession et comme toute obsession elle prend une bien trop grande (grosse) place dans les préoccupations du mental.

Mais de quoi parle-t-on quand on évoque les variations de poids?

Le poids d’un corps humain physique est constitué de la masse de l’ensemble des éléments qui le constitue:

  • eau (70 à 80 % du poids du corps, 99% du nombre des molécules!),
  • ossature,
  • muscles,
  • Tissus de tous les organes,
  • et ….. aliments (suivant l’heure) plus ou moins digérés,
  • et…. déchets

Une bonne manière d’avoir un « bon  » poids est d’avoir une eau corporelle peu encombrée par les déchets, une ossature dense et une musculature solide (pas nécessairement volumineuse).

Un test intéressant consiste à faire un effort physique plus important que la normale et à ressentir les douleurs qui apparaissent et la limite de la capacité respiratoire. Un corps avec très peu de déchets n’occasionnera pas de problématiques.

Il est important de comprendre que c’est la gestion des déchets stockés plus ou moins temporairement qui sont la cause des mauvais état de santé.

Alors ( que vous êtes impatients!) comment suis-je arrivé à perdre 2,5 kg en 20 minutes?

Et bien en utilisant une technique simple mais pas très glamour: le lavement avec une poche à lavements.

En effet, j’étais l’objet d’une constipation modérée, c’est à dire que je groupais mes selles (constipare en latin = grouper ensemble) pour aller aux toilettes une fois par jour. Seulement je me suis aperçu que cette constipation (stockage de déchets dans le rectum et dans le colon) contribuait à mes divers et variés maux de dos (que j’ai confondu longtemps avec maux de reins!), à mes douleurs au « ventre » et que le moyen le plus rapide et efficace était de soulager la pression exercer par cette quantité de déchets.

Un jour, je me suis dit « il faut que tu saches quelle quantité de M.E.R.D.E. tu as stocké! » et une simple soustraction du chiffre inscrit sur la balance avant le lavement avec le chiffre inscrit après est à l’origine de ce titre racoleur  :mrgreen: !

La constipation est une très importante origine des maux actuels, par inflammation des intestins, ré-intoxication du sang par les déchets qui stagnent, créent des putréfactions et des fermentations. Elle est la résultante de ce que l’on met dans sa bouche et il y a quelques coupables tout désignés: les colles. Leur origine: caséine (laitage) et sucres complexes (amidons).

Mon plus simple conseil pour ceux qui ont des problèmes de dos, de ventre qui mènent jusqu’à des pathologie dites « psychologiques »: acheter un bock à lavements, vous en trouverez un modèle ici.

Autres solutions naturelles en complément d’une alimentation qui s’oriente vers les fruits et légumes frais et crus:

  • huile de ricin en compresse sur la zone douloureuse.
  • Massages, kinésithérapie ou ostéopathie.
  • Marcher, courir dans une descente
  • Jus de légumes contenant de l’oseille ou de l’épinard
  • Manger le l’épinard ou de l’oseille cru (la cuisson modifie l’acide oxalique)
  • Recette d’une tisane: 1/2 l d’eau+ 1 pincée de graines de fenouil, racine de pissenlits et romarin, faire bouillir. Puis, feux éteints, 1 pincée de fleur de mauve et de feuilles de séné, laisser infuser 10 minutes. Prendre 3 à 4 tasses/jour.

Aboutir à une bonne santé est souvent très simple, il faut juste mettre œuvre et faire l’expérience des solutions proposées. Combien d’entre vous ferons le pas du lavement ?

« Le corps est un temple. N’y faites pas entrer n’importe quoi ! » disait le Dr C. Kousmine et surtout on ne laisse pas les déchets s’accumuler dans les intestins. ➡

Merci de votre attention et belle journée.

Pascal Rorato

Publié dans Alimentation | Laisser un commentaire

Le chien hyperactif.

C’est un constat, de plus en plus de chien ont une activité tellement débordante qu’ils mettent à mal la patience de leurs maîtres.

L’hyperactivité n’est pas une maladie, c’est un état de faits.

On constate que le chien bouge beaucoup, ne sait pas s’arrêter, est en demande constante de contacts etc… Il y a des causes multiples qui, si elles ne sont pas comprises, ni gérées dans la patience, conduisent à l’abandon, la violence de la part de certains maîtres, la prise de pouvoir de la part du chien. Les conséquences peuvent être désastreuses pour tous les protagonistes.

Rappelez-vous pourquoi vous avez pris un chien. Tout devait être idyllique, le chien est le meilleur ami de l’homme. Je suis d’accord , mais il y a des conditions à réunir.

Ces conditions sont de plusieurs ordres, dépendent les unes des autres et une seule condition ne peut compenser les autres:

  • Physiques: dans la nature un chien a une activité régulière, variable en fonction de l’âge, mais qui est proche de 5 heures pour un adulte dans le cadre de sa recherche alimentaire et le reste du temps est consacré aux relations sociales dans le groupe. Alors quand on arrive plus à lâcher son chien dans les lieux où ils peuvent s’ébattre en toute sécurité, il ne faut pas s’étonner qu’il accumule de l’énergie à dépenser plus tard (sur les objets de maître ou par des demandes incessantes revenu à la maison). Les 3 fois 20 minutes de promenade préconisées par les théoriciens du comportement ne peuvent pas suffire à un chiot en plein développement.
  • Alimentaires: l’intestin étant le lieu de production des hormones qui vont réguler le fonctionnement des glandes endocrines, une alimentation inadaptée va conduire à de l’irritabilité (puis agressivité), du manque de patience. Des douleurs de croissance importantes et régulières vont favoriser la méfiance de certains (toujours sur la défensive: combat ou fuite). Le manque d’exercice va favoriser les fermentations et putréfactions dans les intestins et ces produits de fermentations et putréfactions empoisonnent le sang et influence le comportement du chien (voir cet article).
  • Environnementales: quand on connaît les effets appareillages électriques sur les humains (renseignez-vous sur l’électro-sensibilité), on n’est pas surpris que les chiens en subissent aussi les conséquences. Les chiens de ville sont les plus influencés. Bonne nouvelle: il est possible de rétablir un équilibre avec des constatations possibles immédiates.
  • Éducation et apprentissages: trop stricte ou trop laxiste, mal comprise, l’éducation influe le comportement et l’activité du chien. C’est un être vivant qui s’adapte. Le chiot est une véritable photocopieuse, le maître est son modèle, il le copie. Une éducation brutale amènera le chien a avoir un comportement brutal et une éducation sans règle va faire croire au chien qu’il est le roi et a tous les droits. La difficulté est de trouver un équilibre entre les deux en restant patient, mais déterminé. Il est possible de se faire aider par un professionnel (là, je me fais de la pub et cela se voit!!!).

L’alimentation et l’environnement électro-magnétique, les 2 grands oubliés dans l’hyper-activité.

Alors avant de baisser complètement les bras face à votre tornade, je vous propose des solutions innovantes, peu répandues certes, mais je ne m’étendrai pas sur ce thème ici si je n’avais pas quelques (et pas qu’une!) expériences réussies.

Pascal Rorato: chercheur ET trouveur de solutions innovantes pour améliorer le bien-être de vos animaux de compagnie.

 

Publié dans Chiens, éducation canine et comportement | Laisser un commentaire

Bien manger commence par…?

…bien mastiquer, bien mâcher, réduire en bouillie, exploser en particules élémentaires avec les « chicos », les ratiches, les dents en français!

Que devient un aliment mal mastiqué? Il ressort souvent intact: ben oui! il n’y a pas d’autres endroit pour continuer ce premier travail mécanique indispensable, il n’y a pas de dents dans l’estomac, ça se saurait! Quel gaspillage! A l’heure où le coût d’une alimentation saine semble trop importante pour certain.

La mastication, c’est le petit espoir pour que les féculents aient un peu d’intérêt, qu’ils ne deviennent pas de la colle d’abord dans l’estomac puis dans les intestins.

Petite expérience, mélangez une farine avec de l’eau et « touillez » (remuez en franc-comtois, on parle la langue du pays!): les pâtisseries sont pour faire de la tapisserie, encollage assuré.

La mastication s’est le grand espoir d’extraire des fibres des légumes (feuilles et racines) les précieuses vitamines accompagnées de leurs minéraux, des protéines, etc… . Vous avez acheté un légume sain, le maraîcher a tout fait pour qu’il soit le plus naturel possible, pour qu’il soit gorgé des éléments les plus nutritifs et vous l’avalez tout rond: sans mastication, gaspillage assuré, de l’argent jetée par les fenêtres. C’est aussi fermentation assurée quand après des années de travail bâclé, d’encollage par les féculents, il y a plein de parasites, de levures et de champignons qui ont remplacé un flore intestinale qui n’était pas alimentée par des fruits et des légumes. Ah, ils ont fortune assurée les vendeurs de « ventres plats » et autres produits anti-ballonnement, tant mieux pour eux…

Une mastication bien faite, c’est une méditation sans coach pour découvrir l’essentiel de son aliment et de faire l’expérience de ses papilles gustatives, de ses mandibules. Si vous ne savez pas faire la différence au niveau goût entre les différents modes de culture, mastiquez, vous la ferez ensuite, c’est promis.

Comparer la liste des composants et dire « je prends tel aliment parce qu’il apporte tel composant qui me manque, pouêt-pouêt!, mes analyses sanguines me le disent… » sans tenir compte que la bouchée va descendre dans l’estomac sans avoir été triturée par les mâchoires, c’est juste pour combler son ignorance bien alimentée par des années de publicités mensongères.

Pour la mastication, personne ne peut le faire à votre place et si les dents s’usent c’est parce que l’on ne s’en sert pas! En mastiquant, aucune chance de devenir un « sans-dent ». Sur la symbolique des dents cariées, je lisais dernièrement que cela était significatif d’un problème de paroles non dites: oui, si les dents n’ont pas la parole, elles se fragilisent (cqfd), c’est pour cela qu’aux premières dents de bébé, on passe au solide pour qu’il fasse ses expériences, avec des  grimaces d’interrogation (et non de dégoût) au début.

Si le mal est déjà bien avancé? que vous êtes fatigués, en manque d’énergie, que l’on vous a diagnostiqué une « maladie de civilisation »…

…Et bien, il y a les jus frais et crus de légumes faits grâce à des extracteurs de jus (mécaniques, pas vapeur!), c’est une source providentielle de vitamines, de minéraux sans effort digestif ni de mastication. Il faut investir actuellement un minimum de 300 euros pour une bonne machine ou mastiquer, c’est gratuit $$$.

Voilà encore une démonstration que vous avez un pouvoir immense, c’est à vous de le prendre…sinon, laissez les autres vous mâcher le fruit de votre travail, c’est votre choix.

Alors plutôt que « bon appétit », souhaitez-vous « bonne mastication », le bonheur est à portée de dents.

Pascal Rorato

Publié dans Alimentation | Laisser un commentaire

Fermentation et comportement

Cet article devrait donner du travail aux douanes! Repérage de bouilleurs de cru et d’alambics ambulants 😛

Processus de fermentation alcoolique:

Définition sur Wikipédia: « La fermentation alcoolique est un processus biochimique par lequel des sucres (glucides, principalement le glucose) sont transformés en alcool (éthanol) dans un milieu liquide, privé d’air. » et ensuite cela produit de l’énergie!

On sait que l’amidon des aliments (féculents, céréales, légumineuses) est composé de glucides, qu’il est principalement digéré par la mastication et l’insalivation dans la bouche. L’estomac étant acide, il permet le début de la digestion des graisses, protéines et de la cellulose.

Que se passe-t-il alors quand le repas, composé d’une majorité de féculents mélangés à tout le reste, est avalé à toute vitesse, avec peu de mastication?

Il y a un premier blocage dans l’estomac, à l’abri de l’air donc début probable de production  d’alcool selon la définition ci-dessus qui vire au vinaigre (ça se remarque à l’haleine du matin). La fermentation alcoolique peut ne pas être complète, mais va continuer lors de son passage dans les intestins (toujours à l’abri de l’air).

Oui, et alors?

ne pouvant s’échapper totalement par les voies naturelles, l’alcool passe dans le sang et produit différents effets dont des sensations d’ivresse qui vont être agréables ou pas (tout le monde n’a pas l’ivresse joyeuse!), de soulagement ponctuel des douleurs par vasodilatation, d’envie de dormir après de copieux repas ou quand la fatigue est présente (qui a dit que les sucres dit « lents » apportaient de l’énergie?), de manque dès que l’alcool ne fait plus effet (il arrive qu’on appelle cela: hypoglycémie) etc…

Que tirez comme enseignements de ces renseignements?

  • Le foie bosse comme un dingue et s’il n’a pas de vacances, il se met en congé maladie ou en grève!
  • Pour ceux qui ont l’ivresse joyeuse, ça passe encore de les voir souvent agités.
  • Mais pour ceux qui deviennent irritables, agressifs  faut supporter leurs humeurs désagréables et tous leurs troubles du comportement.
  • il y a ceux aussi qui supportent pas la pression, alors …. il y a dépression.
  • Facile de comprendre maintenant qu’il est si difficile de se passer de pain, des pâtes, des gâteaux et de toutes ces fabuleuses confiseries bien présentées à grand renfort de marketing.
  • Et si on rajoutai par dessus une bonne dose de sucre raffiné, sans minéraux?
  • Imaginez maintenant, pleins d’êtres qui consomment des produits à base d’amidons qui en font des alcoolique quelque soit l’âge.
  • A l’attention des sportifs: féculent (prononcez: »fait cul lent »), vous auriez confiance?
  • Vous avez compris pourquoi, il faut manger les fruits frais (aliments indispensables et complets) en dehors des repas? sinon c’est cirrhose en bonne voie.

Conclusions:

Il faut avoir 18 ans pour acheter de l’alcool, devenir bouilleur de cru et la distillation est très, très, réglementée. Mais nous avons trouvé la parade face à cet état qui nous impose ses lois liberticides, on peut devenir alambic ambulant et summum de l’histoire, aucun intermédiaire entre le producteur et le consommateur . Notre ego est content, il garde tout pour lui! Il n’y a pas d’âge légal, ça se fait incognito, on peut commencer dès le lait maternisé quand il contient des céréales.

Chacun fait ce qu’il veut, l’accompagnateur en bien-être que je suis, propose de vous aider à passer à l’étape suivante: le changement. Pour les humains, on appelle cela du coaching et pour les animaux c’est du comportementalisme avec de l’éducation.

Pour vous servir: Pascal Rorato

Nota:

  1. cet article se veut simple, c’est pourquoi, toutes les autres conséquences possibles sur le comportement de l’ingestion des féculents ne sont pas avancées, cela ne saurait rester sans suite…
  2. cet article se veut humoristique et il y a divers degrés de lecture!
  3. si vous diffusez cet article, j’adore que l’on dise que c’est moi qui l’ai fait et que l’on fasse un lien par ici.
  4. Ne transmettez pas cet article à Bercy, ils vont justifier une nouvelle taxe!

Ajout du 9 mai 2016: une référence qui étaie mes propos.

Publié dans Alimentation, Animaux, Chiens, éducation canine et comportement | Laisser un commentaire