Le chien hyperactif.

C’est un constat, de plus en plus de chien ont une activité tellement débordante qu’ils mettent à mal la patience de leurs maîtres.

L’hyperactivité n’est pas une maladie, c’est un état de faits.

On constate que le chien bouge beaucoup, ne sait pas s’arrêter, est en demande constante de contacts etc… Il y a des causes multiples qui, si elles ne sont pas comprises, ni gérées dans la patience, conduisent à l’abandon, la violence de la part de certains maîtres, la prise de pouvoir de la part du chien. Les conséquences peuvent être désastreuses pour tous les protagonistes.

Rappelez-vous pourquoi vous avez pris un chien. Tout devait être idyllique, le chien est le meilleur ami de l’homme. Je suis d’accord , mais il y a des conditions à réunir.

Ces conditions sont de plusieurs ordres, dépendent les unes des autres et une seule condition ne peut compenser les autres:

  • Physiques: dans la nature un chien a une activité régulière, variable en fonction de l’âge, mais qui est proche de 5 heures pour un adulte dans le cadre de sa recherche alimentaire et le reste du temps est consacré aux relations sociales dans le groupe. Alors quand on arrive plus à lâcher son chien dans les lieux où ils peuvent s’ébattre en toute sécurité, il ne faut pas s’étonner qu’il accumule de l’énergie à dépenser plus tard (sur les objets de maître ou par des demandes incessantes revenu à la maison). Les 3 fois 20 minutes de promenade préconisées par les théoriciens du comportement ne peuvent pas suffire à un chiot en plein développement.
  • Alimentaires: l’intestin étant le lieu de production des hormones qui vont réguler le fonctionnement des glandes endocrines, une alimentation inadaptée va conduire à de l’irritabilité (puis agressivité), du manque de patience. Des douleurs de croissance importantes et régulières vont favoriser la méfiance de certains (toujours sur la défensive: combat ou fuite). Le manque d’exercice va favoriser les fermentations et putréfactions dans les intestins et ces produits de fermentations et putréfactions empoisonnent le sang et influence le comportement du chien (voir cet article).
  • Environnementales: quand on connaît les effets appareillages électriques sur les humains (renseignez-vous sur l’électro-sensibilité), on n’est pas surpris que les chiens en subissent aussi les conséquences. Les chiens de ville sont les plus influencés. Bonne nouvelle: il est possible de rétablir un équilibre avec des constatations possibles immédiates.
  • Éducation et apprentissages: trop stricte ou trop laxiste, mal comprise, l’éducation influe le comportement et l’activité du chien. C’est un être vivant qui s’adapte. Le chiot est une véritable photocopieuse, le maître est son modèle, il le copie. Une éducation brutale amènera le chien a avoir un comportement brutal et une éducation sans règle va faire croire au chien qu’il est le roi et a tous les droits. La difficulté est de trouver un équilibre entre les deux en restant patient, mais déterminé. Il est possible de se faire aider par un professionnel (là, je me fais de la pub et cela se voit!!!).

L’alimentation et l’environnement électro-magnétique, les 2 grands oubliés dans l’hyper-activité.

Alors avant de baisser complètement les bras face à votre tornade, je vous propose des solutions innovantes, peu répandues certes, mais je ne m’étendrai pas sur ce thème ici si je n’avais pas quelques (et pas qu’une!) expériences réussies.

Pascal Rorato: chercheur ET trouveur de solutions innovantes pour améliorer le bien-être de vos animaux de compagnie.

 

Ce contenu a été publié dans Chiens, éducation canine et comportement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.