Vos comportements et attitudes sont fortement guidés par l’état de votre système digestif !

Pour simplifier, le processus de digestion des aliments :

  • démarre dans la bouche pour le broyage et la pré-digestion des sucres complexes,
  • passe par l’estomac qui s’occupe des protéines, des matières grasses et de la cellulose,
  • arrive dans les intestins, lesquels logent une flore intestinale très variée qui se développe en fonction de ce qui arrive.

Il y a plus de bactéries dans l’intestin que de cellules totales dans le corps, leurs rôles sont de transformer les éléments complexes en nutriments simples afin, qu’entre autres, les neurones présents  fabriquent autour de 80% des hormones et neurotransmetteurs (messagers chimiques impliqués dans la gestion du stress, donc du comportement). Vous avez bien lu !!!! 80%… les intestins sont le premier cerveau!!!!

Si votre intestin fonctionne mal, vous ne pouvez pas aller bien et inversement, améliorez l’état de vos intestins, vous améliorerez votre bien-être.

Mes expériences.

Pour ma part, et je l’ai vécu personnellement, quand j’ai trouvé la bonne voie alimentaire (cela a démarré en 2009) mes relations sociales, induites par mes attitudes, se sont améliorées tant au niveau familial que professionnel. Je suis devenu moins irritable. Les colères et déprimes sont de vagues souvenirs que je laisse au passé.

Ce constat m’a amené logiquement à faire le lien avec les chiens que j’éduque. N’y aurait-il pas quelque-chose dans l’alimentation industrielle à base de croquettes, des ingrédients qui justifient le nombre de chiens grandissant qui ont besoin de venir voir des éducateurs canins, dresseurs ou clubs? Non, il n’y pas que le facteur « maître neu-neu« , j’ai vu des maîtres remplis de bonne volonté et avec d’excellentes capacités ne pas arriver à s’en sortir et et il faut imaginer mes déceptions dans ces cas.

Alors, je propose à certains maîtres quelques changements alimentaires: passage à la nourriture plus proche de ce que mangerait les chiens dans la nature (carcasse crue, fruits, baies, noix, noisettes, œufs crus…) ou à des croquettes sans gluten et avec le minimum de céréales.          Résultats: des améliorations notables de comportements des chiens avec les clients que j’avais convaincu, les autres… m’ont permis de voir la différence: si les maîtres arrivaient bien à se faire obéir, ces chiens étaient toujours  plus instables que les autres en moyenne.

Depuis 2010, j’ai pu voir mes réussites en éducation progresser parce que j’arrive aussi à convaincre mes clients de l’utilité de cette démarche à tel point que je n’envisage plus la séance de bilan sans aborder le sujet. Fort heureusement, cela commence à se savoir et je rencontre de plus en plus de clients au courant.

(Parenthèse: quand la majorité des chiens seront revenus à un mode alimentaire plus cohérent, il y a de grande chance que le nombre de chiens à éduquer diminue. Alors, vous comprenez pourquoi je diversifie mes activités!)

Comment j’explique le lien entre troubles du comportements et mode alimentaire?

la suite au prochain article!

Ce contenu a été publié dans Alimentation, Animaux, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.